3 Randos dans la cordillère blanche au départ de Huaraz : Laguna 69, Laguna Churup et trek de Santa Cruz

Nous sommes venus à Huaraz pour les randonnées et notamment celle de Santa Cruz ! On est resté 8 jours à Huaraz et on a pas été déçu !Les paysages ont a chaque fois été différents. Le point commun : des lagunes d’altitude de couleurs différentes ! En bref : on reviendra !

Avant de se lancer sur le trek de 4 jours de Santa Cruz, nous avions besoin de nous acclimater. Enfin de nous ré-acclimater après notre passage à Lima. Comme on n’a aucune idée en combien temps se perd l’acclimatation, dans le doute, on l’a refaite. 🙂

On a commencé par la Laguna 69 puis la Laguna Churup et enfin le trek Santa Cruz.

1 – Laguna 69 – une rando à la hauteur de sa réputation

Nous avons réservé à 23h le départ pour la Laguna 69 le lendemain à 5h (Si si pour demain, oui oui dans 6h). Il est possible de s’y rendre par soi même mais les prix sont sensiblement similaires à ceux des agences et c’est plus compliqué… Donc on recommande de passer par son hostel ou mieux par une agence. Beaucoup d’agences ne font que revendre les services d’une autre. Nous avons payé 35 soles mais 30 soles doit être possible. Deux allemands avec qui on a sympathisé ont payé 60 soles pour la même chose que nous…

Et pourquoi Laguna 69? Son nom lui vient simplement de son positionnement parmi les lagunes du parc National Huascaran : c’est la 69ème.

Jour J Lever 4h! Nous voilà donc partis pour 3h de minibus sur la route puis sur un chemin qui bouge bien… Comprendre un tape c*l! On s’arrête un petit moment pour prendre un petit déj puis pour l’entrée du parc (10 soles la journée ou 65 soles pour 21j. Si vous souhaitez faire Santa Cruz – il n’est pas possible de cumuler les billets journée pour Santa Cruz). Nous commençons la randonnée à 9h et mettons 2h pour atteindre le superbe lac d’altitude. La moyenne est de 2/3h. Le dénivelé total s’élève à 700m. Le début est plat le long de la rivière puis monte en lacet a un premier lac avec une deuxième partie plate. La difficulté est la montée qui suit, l’altitude se fait sentir et la pente est raide. Après une petite demi heure d’effort, on parvient enfin au lac donc la couleur est incroyable. Il y a même du monde qui se baigne mais apparemment le froid fige les muscles 😀
Le retour tranquille se fait en 1h30 ou 1h en allant vite. Raff est arrivé en bas le premier et un mec lui a offert un verre de Pisco pour patienter, toujours aussi sympas ces péruviens!

Le mini bus repart à 15h pour une arrivée à Huaraz vers 18h.

Bilan : on a été impressionné par la couleur de cette lagune au bleu clair si intense. Le chemin pour s’y rendre est magnifique et agréable. Seul petit point négatif : le monde. Tout le monde arrive à la même heure, nous étions une petite centaine en haut mais on a entendu qu’en haute saison cela pouvait être beaucoup plus (800-1000!). Nous y étions en novembre. À cette époque, il fait beau jusqu’à midi puis cela se gâte par la suite et il finit par pleuvoir en fin d’aprèm. Autre chose, si vous n’êtes pas des habitués de la rando, il vaut mieux ne pas commencer par celle ci. Plutôt préférer une autre avec moins de dénivelé pour apprécier d’autant plus la Laguna 69 ! Par exemple celle de la Laguna Wilcacocha !

2 – Laguna Churup – Une lagune méconnue avec des couleurs incroyables

Cette lagune est proche de Huaraz et pourtant assez peu connue. Elle a un peu le même profil que la Laguna 69 : une montée plus ou moins dure et une laguna superbe en haut!

Comme elle est proche de Huaraz, pas besoin de se lever à 4h du matin cette fois ci. 😀 Le début de la randonnée est accessible par colectivo après 1h de route. Les colectivos sont a l’angle des rues Americas et Agustin Gamarra. Si vous êtes plusieurs , le chauffeur vous emmènera au départ de la rando, sinon il vous laissera à Llupa et vous devrez marcher un peu plus. Nous étions 5 et le chauffeur nous a laissé au début de la rando au lieu dit Pitek. Nous avons payé 10 soles par personne par trajet. Il n’y avait qu’un seul colectivo, difficile de négocier…

Nous sommes partis à 9h de Huaraz, avons commencé à marcher à 10h après avoir montré nos tickets d’entrée (valables 21 jours) pour le parc achetés la veille pour la Laguna 69.

La montée est plus pentue que la Laguna 69 mais le chemin est plus court : 3km contre 6km pour la laguna 69. Le dénivelé s’élève à 620m. Tout commence par un long escalier pendant une trentaine de minutes qui casse bien les jambes…! Après un court plat, le chemin monte doucement mais sûrement sans s’arrêter. Il y a deux passages plus aériens avec des câbles pour s’aider à monter. Puis d’un coup la lagune apparaît avec le Nevado Churup derrière. Le soleil fait son apparition et la couleur de la lagune est toute en nuance de bleu, vert, ocre. On a jamais vu des couleurs comme ça ! En plus de cela nous sommes seulement 5 en haut.

Bilan : plus intense que la laguna 69 car plus raide mais pas pour autant très difficile. Nous avons adoré le fait d’être quasi seuls en haut et de découvrir les nuances de couleurs de la lagune. Inoubliable. Seul petit point négatif : le chemin pour atteindre la lagune est moins agréable que celui de la laguna 69. Voilà pourquoi il est idéal de faire les 2 randos ! **oui on veut vous faire marcher plus**

3 – le trek de Santa Cruz : 4 jours perdus dans la montagne

Ce trek a de plus en plus de succès, on avait peur de la foule sur le sentier. Finalement, on a pas vu grand monde, une dizaine de personne au max par jour !

On a vraiment aimé cette rando pour ces paysages bien sûr mais surtout pour son côté loin de tout : aucun bruit pendant 4 jours (après Huaraz ça fait du bien!). Et aussi pour son guide, Edgar qui a tout fait pour que tout soit parfait. Pourtant nous n’avons pas choisi une des agences les plus chères, mais plutôt une des moins chères… avec un gros pourboire pour le guide, de cette manière on est sur que c’est pour lui et pas pour l’agence.

Il est aussi possible de faire la randonnée par soi même. Si vous n’avez pas de matériel, cela coûtera presque le même prix de passer par une agence que louer et acheter sa nourriture. Nous avons choisi l’agence car je ne pouvais pas porter de sac à dos à cause des restes d’une entorse de Bolivie.

Partir avec une agence

Ce trek est organisé par deux types d’agences :

Les plus chères (environ 220-250€) souvent tenues par des étrangers
Les + : excellent matériel, plus de confort ( bassine d’eau chaude pour se laver, tente toilette)
Les – : le prix

Les moins chères (autour de 70-90€) dirigées par des locaux
Les + : le prix,
Les – : le matériel sans aucun doute et le manque de professionnalisme de certains guides.

De note côté, nous avons choisi l’agence Ganesa explorer pour 70€ (270 soles) par personne. Cette agence organise elle même les treks. Elle ne vend pas les services d’une autre agence. Nous avions peur du mauvais matériel, nous sommes donc venus à leur bureau la veille choisir notre tente et avons loué séparément les matelas de sol et duvets allant jusqu’à -15 degrés (chez Anden sport rep). On était très content de notre décision pour les matelas et duvets, il a fait bien froid et on avait assez chaud. Le plus important est de tomber sur un bon guide. Les agences gardent un livre d’or, demandez à le voir et repérer les guides les plus appréciés, c’est un bon début…

Inclus :

  • Un guide
  • Un cuisto si grand groupe
  • Les transports depuis et jusqu’à Huaraz
  • Le matériel (tente, sac de couchage et tapis de sol) (demander à voir la matériel !)
  • Les ânes et le muletier pour le transport de votre sac et des affaires du camp. (Vous portez votre petit sac à dos avec k-way, eau, crème solaire etc
  • Tous les repas (4 déjeuners, 3 dîners et 3 petit-déjeuner ainsi que des snacks)

Non inclus :

  • l’entrée du parc Huascaran (65s/pers à payer à votre première entrée dans le parc)
  • Les pourboires pour le guide et le muletier

Les chiffres

Distance totale: 54,4km de trek pour 4 jours
Dénivelé positif total: 2460m
Dénivelé négatif total: 3210m
Difficulté : moyenne : pas de grande difficulté (on ne porte pas le sac et pas de longue montée sauf celle du col) mais longues journées de marche (entre 6h et 9h). Le plus important : être bien acclimaté.

Les conseils

  • Si vous partez avec une des agences les moins chers, louer un sac de couchage à côté et matelas et prenez des vêtements très chauds (très très chauds). Leurs sacs ont tendance à sentir la mule et être fins et les matelas sont des tapis de sol basiques usés
  • Prendre des pastilles micropur, les ânes ne transportent pas de bouteilles. On suit la rivière tout le long donc pas besoin de porter des grosses quantités d’eau.
  • Faire 2 randos d’acclimatation avant : une petite (Laguna Wilcacocha par exemple)! et une grosse (Laguna 69 ou Churup) l’idéal était d’en faire 2 grosses…

Le détail de la rando

Jour 1 : Cashapampa à LLamacorral, Dénivelé positif : 860m, Durée : 4h00, Difficulté : facile, Camping : LLamacorral à 3760m

Départ de Huaraz a 6h30. L’agence passe nous chercher. On rencontre Edgar notre guide et on revoit le manager de l’agence qui est la pour s’assurer que tout se passe bien. Bonne première impression. Nous passons récupérer une néerlandaise et 3 péruviens, 2 frères et 1 sœur. Nous partons pour Cashapampa qui est normalement la fin du trek. Nous ferons le chemin à l’envers. Pendant 4 jours, nous n’avons vu personne qui allait dans le même sens que nous, tous allait dans l’autre sens. La montée au col est aussi moins dure dans ce sens. Par contre au total il y a un peu plus de dénivelé. Nous arrivons vers 10h à Cashapampa pour le petit déjeuner, nous voyons arriver un groupe de randonneurs qui termine juste le trek, ils sont heureux! On est à la fois curieux de savoir comment cela s’est passé pour eux et en même temps nous avons envie de découvrir par nous même….

Nous partons vers 11h30 et on monte tout doucement en suivant la rivière. Tout de suite, deux groupes se forment : les 3 jeunes péruviens ont plus de mal à monter et nous restons avec la hollandaise devant. Le guide fait des allers retour entre les deux groupes, d’ailleurs on a été impressionné par son physique et encore plus par celui du muletier. Ce dernier court après ses ânes toute la journée! Et il est capable de faire la rando Santa Cruz en 8h alors que nous on met 4 jours! Bon une fois qu’on sait ça, ça calme ! Nous arrivons et montons la tente, le guide nous conseille de mettre une bâche entre la chambre et le double toit pour le vent. On l’écoute… 1h plus tard après une bonne pluie, nos duvets et affaires sont mouillés… Ça commence bien!

Le muletier est arrivé avant nous et a préparé le camp : une tente pour la cuisine et une autre pour la salle à manger. Le guide et le muletier dorment dans la tente cuisine à même le sol dans des couvertures. La nuit, la température tombent en dessous de 0…. Après un bon repas composé d’une soupe et de féculents/protéines (le traditionnel riz, frites, œufs) on part se coucher et on essayera d’oublier les duvets mouillés….

Jour 2 : Llamacorral à Taullipampa, dénivelé positif : 670m, dénivelé négatif : 300m, Durée : 8h, Difficulté : moyen, camping : Taullipampa à 4250m

Le guide vient nous réveiller à 6h (aïe…), le soleil commence à pénétrer au loin dans la vallée. Le temps est splendide. Edgar le guide et le muletier nous ont préparé du pain perdu ce matin avec beaucoup d’huile « parce qu’il va falloir beaucoup d’énergie aujourd’hui »! On mange docilement…

Puis les efforts commencent. Nous débutons par 2h de plat dans le creux d’une vallée aride, puis montons à la lagune Arhuaycocha à 4420m puis redescendons dans la vallée pour camper le long de la rivière. Nous avons l’occasion d’observer le sommet du Paramount (vous savez, celui des films, qu’on nous montre au cinéma avant la séance). Cette lagune est l’un de nos endroits préférés du trek, elle n’est pas obligatoire mais en vaut la peine. Elle ressemble à la lagune 69 mais sans personne, nous étions les seuls !

Côté acclimatation, nous n’avons pas mal à la tête. Par contre, les péruviens ne sont pas en forme. Ils ne sont pas acclimatés et n’ont pas pris assez de médicaments contre l’altitude, ils se retrouvent mal les uns après les autres. Heureusement, ils prennent soin les uns des autres et réussissent à aller au bout. Après un bon repas, nous partons nous coucher à 19h et nous préparons à affronter la nuit la plus froide, on remercie nos duvets loués qui sont plus chauds que les autres, nous n’avons pas eu froid et avons dormi 10h d’affilée jusqu’à 6h le lendemain!

Jour 3 : Taullipampa à Huaripampa, dénivelé positif : 500m, dénivelé négatif : 1000m, Durée : 8/9h, Difficulté : moyen, camping : Huaripampa à 3750m

Aujourd’hui, c’est le passage du col Punta Union à 4750m, soit 58m sous le Mont Blanc! Ce n’est pas notre record de ce voyage puisque nous sommes montés (ou plutôt traînés) à 5417m pour le passage du col Thorung-La au Népal (notre article ici si vous voulez en savoir plus)

Après une bonne omelette, c’est parti pour 2h de grimpette pour rejoindre le col. On a beaucoup lu que le col est souvent dans les nuages. On s’était préparé pour ne pas voir grand chose et puis finalement on a pu voir…un peu! On a croisé le muletier en haut du col qui courrait après ses ânes et nous a dit qu’en 2h il serait en bas à monter les tentes, tout ça en tongs… On doit pas être fait pareil ! 😀 Les paysages en haut du col sont inoubliables, les lagunes bleues turquoises, la neige des sommets à 6000m autour, le silence, tout ça fait que l’on s’y sent bien!

Après la montée, c’est une longue redescente qui commence, 1000m! On croise pas mal de monde qui monte et on les plaint car le chemin est escarpé, on préfère le descendre que le monter ! On préfère donc notre itinéraire qui est plus dur le premier jour mais plus équilibré sur la durée totale. La pluie se met à tomber à torrent et nous accélérons la descente, enfin surtout Raffaël. Je reste derrière avec la hollandaise. Nous voyons un chien nous dépasser à toutes vitesse, on le reconnait, c’est celui que Raff a nourri ce matin au camp avant de partir. On retrouve Raff pour manger, le chien l’a suivi, a monté le col et est descendu de l’autre côté pour le retrouver! Aussitôt nourri, il repart en direction du col, surement pour retourner au camp pour le repas du soir. 😀

Nous arrivons fatigués au camp, nous ne sommes qu’à 2h de Vaqueria, le village de fin. Finalement, nous aurions pu terminer cette rando en 3 jours. On profitera de la dernière soirée avec les péruviens. On a pas mal progressé en espagnol puisqu’un seul sur les trois parlait anglais 🙂

Jour 4 : Huaripampa à Vaqueria, dénivelé positif : 270m, dénivelé négatif : 200m, durée : 2h

Nous avons droit à une grasse mat jusqu’à 7h et un super petit déj avec des crêpes à la banane. On aura vraiment bien mangé pendant ce trek, limite si on a pas pris du poids ! Pas de difficulté aujourd’hui, on marche 2h et on est arrivé ! On passera par le village de Huaripampa où tout le monde connaît notre guide et vient lui parler en quechua. On observe et on imagine le sujet de conversation. On essaye de deviner et à chaque fois on se trompe. Tu lui parlais de sa récolte de maïs ? (on avait cru comprendre avec les gestes). Le guide : non, je lui demandais s’il allait bientôt vendre son élevage de cochons d’Inde… Bon le Quechua c’est pas facile!

Bilan de ce trek : les paysages sont fous, il n’y a pas grand monde. Ce n’est pas trop compliqué si on est bien acclimaté. Et surtout, camper 3 nuits dans la montagnes c’était une super expérience. On recommande notre guide, Edgar qui était super et a bien pris soin de nous pendant ces 4 jours! Faites le, vous ne le regretterez pas !

Bilan des 3 randos : on a aimé les trois pour des raisons différentes :

La Laguna 69 pour son chemin d’approche magnifique et la beauté de la laguna

La Laguna Churup pour le fait d’être seul au bord d’une lagune aux couleurs incroyables

Le trek Santa Cruz pour l’expérience de camper 3 nuits perdus dans la montagne, la laguna Arhuaycocha et le col Punta Union

Rdv pour la suite de nos aventure en Equateur !

3 Randos dans la cordillère blanche au départ de Huaraz : Laguna 69, Laguna Churup et trek de Santa Cruz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *