Hors des sentiers battus à Java en Indonésie

Après deux semaines à Bali (voir notre article ici), nous décidons de rejoindre Java, l’île voisine. Nous ressentons le besoin de sortir un peu du tourisme de masse. Dès notre arrivée à Java, nous percevons la différence, les locaux viennent vers nous en nombre et sont curieux d’en savoir plus à notre sujet.

Itinéraire

Voici notre itinéraire. La ville de Kuta à Bali est notre point de départ et de retour puisque nous nous envolerons ensuite pour la Nouvelle Zélande 🙂

1 – Le volcan Ijen et ses mineurs de soufre

Le volcan Ijen culmine à 2400m. Ce volcan est unique car il renferme le lac le plus acide du monde! Son acidité extrême provient du contact entre l’eau du lac et le magma du volcan. Des vapeurs se forment et passent en quelques minutes de l’état gazeux à liquide puis solide. La nuit, le contact des vapeurs de soufre et de l’air créent même des flammes bleues !

Voila pour la présentation ! Nous ne tenons pas en place à l’idée de découvrir ce volcan. Nous négocions une excursion avec la guest house Permata (où nous avons d’ailleurs fait une belle affaire – voir les prix plus bas) et c’est parti!

Nous partons à minuit, arrivons à 1h30 du matin sur à l’entrée du parc. Les guides nous font un petit briefing puis nous partons pour une ascension de 1h30 pour venir à bout des 350m de dénivelé. Nous descendons ensuite dans le cratère afin d’y observer les flammes bleues ! On les voit très bien. Les mineurs de soufre sont là aussi. On discute avec un mineur, Moulior (celui de la photo), 25 ans mineur depuis 7 ans. Il porte 80 kg de souffre sur ses épaules et remonte le cratère 2 fois par jour. Il pèse 50kg. Cette rencontre nous a ému. Même si ce n’est pas grande chose, nous lui avons acheté un moulage en soufre.

Le volcan Ijen est pour nous un incontournable lors d’une visite à Java. Il ne faut pas hésiter à bien se couvrir car les nuits sont fraîches. Autre chose, l’acide sulfurique attaque les vêtements, Raffaël a testé pour vous !

Les prix : 

Transport : Grab de Kuta à Ubung : 59K IDR / Bus Ubung à Gilimanuk (embarcadère) : 50K IDR / Bateau Bali vers Java : 6,5K IDR

Activité : Excursion Ijen : 125K IDR avec Permata Inn comprenant le transport en jeep, très bons guides anciens mineurs, masque à gaz, petit déjeuner / Entrée Ijen : 100K IDR

Restaurant : bon warung pas cher : Melody proche de Permata Inn à Banyuwangi

2 – Pulau Merah, ce petit paradis loin de tout

Après Ijen, nous prenons la direction de Pulau Merah. Ce village n’est pas desservi par les transports. Après quelques minutes, nous nous retrouvons à l’arrière d’un camion transportant de l’eau en bouteille puis avec un groupe de garçons survoltés revenant d’un match de foot. Quelle expérience !

Nous passons quelques jours à Pulau Merah à recharger les batteries. Pulau Merah est un endroit méconnu du tourisme mais cela n’est qu’une question de temps. Allez y !

On a aussi refait du surf. J’ai d’ailleurs failli être percutée par un gosse qui faisait le poirier sur sa planche 😀 Il devait avoir une dizaine d’années et enchaînait  les vagues avec son petit frère. D’ailleurs le petit me faisait signe lorsqu’une vague était facile à prendre. Premier cours de surf avec un garçon de 6 ans 🙂

Savez vous comment les enfants s’occupent ici? En chassant les chauves souris puis en leur attachant une ficelle pour en faire des « chauve souris cerf volant » !

On retiendra que du bien de Pulau Merah – sauf peut être les restos qui n’ont pas plu à nos estomacs déclicats…

Les prix : 

Hébergement : Wisma Pulau Merah : 300K IDR/nuit sans petit déjeuner. Chambre neuve avec terrasse et SDB. Très bien !

Transport : Bus Banyuwangi à Jajag : 20 IDR / camion bouteille d’eau Jajag vers croisement Pulau Merah : 25K IDR / camion garçons survoltés du croisement à Pulau Merah : gratuit

Activité : Location planche de surf : 50K IDR pour 1/2 journée au club de surf où vont tous les occidentaux.

3 – Sukamade, sanctuaire des tortues

Nous continuons notre route vers Sukamade. On est impatient de voir les tortues mais de nouveau, cela se mérite ! Notre premier transport sera en scooter chacun notre tour pour atteindre une route plus passante pour trouver un nouveau camion. Puis, la plage des tortues se trouvant derrière une jungle épaisse longue de 15km, nous trouvons deux ojeks (moto-taxi) qui acceptent de nous emmener. Quel voyage ! On ne s’imaginait pas que des motos pouvaient passer par de tels endroits (y compris traverser une rivière!), on recommanderait bien nos chauffeurs pour un championnat trial !

La nuit tombée, nous suivons avec deux touristes hollandais un ranger à travers la jungle et rejoignons la plage. Très vite, ils nous fait signe. Une tortue est en train de sortir de l’eau et chemine lentement sur la plage. Elle ne restera pas longtemps, suffisamment pour se repérer et revenir pondre une prochaine nuit. Chaque nuit plusieurs tortues viennent pondre sur cette plage, la règle veut que l’on en observe qu’une seule par nuit pour éviter de les déranger.

Lendemain matin, 5h30, nous avons passé une des plus mauvaises nuits de tout le voyage : draps sales, pas d’électricité, beaucoup de moustiques et pas de moustiquaire… heureusement que l’on ne reste qu’une nuit !

A 6h, nous nous dirigeons vers la plage avec le ranger pour relâcher les bébés tortues. Les rangers récupèrent les œufs enterrés par les tortues et les font éclore à l’abri des prédateurs puis reviennent les relâcher sur la même plage afin qu’ils gardent des repères et puissent y revenir un jour. Nos 5 Michel et Micheline foncent tous vers la mer et se font balayer par les premières vagues. Un seul sur 1000 survivra, ça fait pas un bon ratio pour nos Michel/Micheline…

Super expérience de voir les tortues, on était 4 avec 2 rangers, ça nous a permis de bien en profiter !

Les prix :

Transport : Scooter pour rejoindre le croisement : 20K IDR / Camion jusqu’à la ville avant la jungle : gratuit / Ojek pour traverser la jungle : 125K IDR / Retour vers Jajag avec les hollandais : gratuit

Hébergement : pas de choix au petit village de Sukamade : 100K IDR/nuit

Activité : Entrée parc national 160K IDR (pas donné) / Rangers : 30K IDR

4 – Repos et ballade à Pemutaran

Nous refaisons le chemin inverse pour rejoindre Bali. Sitôt arrivé à Bali, on essaye de nous arnaquer à la gare routière en nous proposant de nous emmener à Pemutaran pour 200K IDR alors que le prix est plutôt de 20K IDR. Nous rencontrons 2 autres couples et réussissons à faire baisser le prix non sans mal…

On sympathise avec Sophia et Fritz, un couple d’allemands avec qui nous ferons le trajet vers Ubud.

A Pemutaran, nous ressentons de nouveau le besoin de nous reposer. Vous qui nous lisez devez penser que l’on se repose souvent:) C’est vrai ! Mais l’on ressent aussi les mois de voyage accumulés sans s’arrêter donc le repos intermittent est obligatoire…surtout à Bali 😉

Bali en hors saison est imbattable au niveau des prix, la forte offre contraint les hôteliers a fortement baisser les prix. On a donc une chambre luxueuse avec terrasse et SDB ouverte pour 10€. On profite avant de manger des pâtes dans un van en hiver pendant un mois en Nouvelle Zélande ! 😀

Pour se donner bonne conscience, on fera une petite randonnée jusqu’au Pura Batu Kursi qui nous donne une belle vue sur la mer !

Les prix : 

Hébergement : Hotel Pondok : 10€ avec petit déjeuner (super)

Transport : Gilimanuk à Pemutaran : 33K IDR / Gilimanuk à Ubung : 50K IDR

Restaurants : Warung Setia : meilleur warung jusqu’ici, très bon et super accueil /  Bonne pizza : Casa Kita

Top/Flop :

Top :

  • Les javanais, toujours souriants, moins d’arnaque qu’à Bali, plus authentique à notre avis,
  • On a adoré les 3 lieux : Ijen, Pulau Merah et Sukamade, chacun différent

Flop :

  • Plutôt une conséquence d’être en dehors des sentiers battus, on a moins bien mangé (toujours à redire ces deux là !)

Budget

Cliquez sur l’image pour la grossir

 

Vidéo

Hors des sentiers battus à Java en Indonésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *