Notre voyage au Chili de Valaparaiso à San Pedro de Atacama

Après 12h de vol et 16h de décalage horaire, nous arrivons à Santiago, capitale du Chili. C’est donc fatigués que nous commençons notre périple sur ce nouveau continent. Heureusement, après quelques jours de repos, on sera de nouveau d’attaque !

Dès notre arrivée sur ce nouveau continent, nous avons été étonnés par :

  • Le peu d’arnaques comparées à l’Asie. On paye souvent le même prix que les locaux. On gagne du temps en comparant moins les prix et ça nous rend content !
  • La communication est beaucoup plus simple bien qu’on soit pas des pros en espagnol !
  • L’attention sécurité est importante, dans les maisons avec une multitude de verrous, de barreaux aux fenêtres; dans les bus avec des tickets pour récupérer son bagage placé en soute. On pensait que l’insécurité était avant tout perçue par les touristes mais elle concerne bien tout le monde et en premier les chiliens!

Voici notre itinéraire :

1 – Arrivée et visite de Santiago

Nous arrivons à Santiago en soirée et assistons à un magnifique coucher de soleil, on aperçoit les montagnes toutes proches, ce sera la première fois que l’on voit la Cordillère des Andes.
L’arrivée dans le quartier animé de Bellavista un soir de match de qualification de Coupe du monde nous fera réaliser la ferveur des Chiliens pour le foot. En perdant le match retour contre le Brésil, on a déjà entendu toute la nuit : Chi Chi Chi Le Le Le – Viva Chile ! On imagine même pas s’ils avaient gagné ! Ce quartier bouge beaucoup et n’est pas très safe le soir (bagarres), on le recommande pour une ballade la journée ou un verre tôt en soirée.
Nous séjournions chez Rodrigo qui avait « oublié » de mentionner sur son annonce que sa chaudière était hors d’usage depuis plusieurs mois. On a donc attendu 2 jours pour se laver après 12h de vol… Qui a dit que les voyages étaient toujours simples ! On apprendra aussi que Booking n’a pas d’obligation si l’annonce ne correspond pas à la réalité, contrairement à Airbnb.
A Santiago, nous visitons la Cathédrale et la Place de la Monnaie, deux monuments symboles de cette ville. La ville compte 5 millions d’habitants et une pollution digne des villes asiatiques. Celle ci est due à la Cordillère des Andes qui empêche l’évacuation du nuage !

On s’échappe le lendemain vers le colline la plus proche, San Cristobal. On a lu que l’ascension de 45 min était risquée il y a quelques années à cause d’agressions sur le chemin… Pas très rassurant. On monte donc prudemment et on se rend vite compte que la sécurité du sentier a été améliorée, de nombreuses familles font la ballade et on se détend…Ouf On aura droit à un concert religieux de l’armée au sommet qui répète pour la venue du Pape François début 2018. Le Pape est argentin et très respecté ici, sa photo est partout, même sur les boîtes aux lettres ! On croisera aussi des militaires en spider man et bob l’éponge, ça on a pas compris pas contre ! 🙂

Nous prenons ensuite le bus pour Valparaiso, à la recherche de calme et d’une douche !

Pratique :

  • Rejoindre le centre ville depuis l’aéroport de Santiago : prendre un bus bleu (1750$), s’arrêter au terminus et prendre le métro jusqu’au centre (740$).
  • Rejoindre Valparaiso : Turbus, départ tous les 15 minutes depuis la station de métro Pajaritos : 3300$ l’aller achetée sur place.

2 – Repos et visites à Valparaíso

Cette ville est très étendue : elle est construite sur 44 collines ! La vue de ces maisons multicolores sont agréables. Ce qui l’est moins sont les pentes incroyables pour relier les différents quartiers de la ville. Heureusement, les habitants de Valpo (surnom de Valparaíso) ont pensé à installer des ascenseurs pour les côtes les plus raides ! Cette ville est avant tout un port. Avant l’existence du canal de Panama, elle était une escale principale entre l’Amérique et l’Europe sur le chemin du détroit de Magellan. D’ailleurs, c’est avec de la peinture pour bateaux que les habitants ont commencé à peindre en couleur leurs maisons en taule qui ne cessaient de rouiller. Il est très agréable de se perdre dans Valparaiso, il y a énormément de ruelles, d’escaliers, de chemins dissimulés qu’on a parfois l’impression d’être seul à les avoir trouvés 🙂

Le street art a toute son importance ici et les codes sont stricts : une fresque peut recouvrir un graffiti qui lui même peut recouvrir un tag et uniquement dans ce sens!

Nous arrivons chez Andrei chez qui nous avons réservé une chambre via Airbnb. Nichés sur une colline, nous avons apprécié le calme, la gentillesse d’Andrei et de sa mère et surtout leurs conseils intarissables sur leur ville. La chambre est située dans une maison réservée à l’accueil Airbnb (3 chambres au total), les hôtes vivent dans la maison attenantes. On a apprécié ce concept, pas loin mais pas trop près non plus !

Nos visites :

  • le quartier classé au patrimoine mondial de l’Unesco : cerros (colline) Alegre et Concepcion : on a adoré s’y perdre, les petits cafés, les graffitis, les fresques…
  • L’ascenseur Polanco
  • le quartier le plus ancien à l’est de la ville
  • le petit dej des lions de mer donné par les pêcheurs. Et bébé, le mal dominant qui répond à son nom
  • le quartier autour de notre Airbnb : avenida allemana qui donne un superbe panorama sans trop monter ni descendre ^^

Après 4 jours de repos, nous nous remettons en route pour un looong trajet : 23h de bus pour rejoindre Calama au nord du pays.

En pratique :

  • Visiter la ville avec Tour4tips : 3h de marche à pied avec un guide habillé en Charlie qui vous expliquera tout sur la ville – fonctionne au pourboire libre.
  • Pour observer les lions de mer : se lever tôt (ouch), rejoindre l’arrêt Portales en bus, vers 8h les pêcheurs nourrissent les lions de mer et pélicans qui attendent leur tour !
  • Airbnb : en el corazon del cerro Bellavista – chez Andrei – 16,000$ la nuit avec petit déjeuner, eau chaude et supers conseils
  • Bus Santiago à Calama : 23h en semi cama avec Turbus – 44€ (acheté sur internet mais moins cher de le prendre directement au terminal)

3 – Calama : passage rapide par la plus grande mine à ciel ouvert du monde

Après une nuit dans le bus, nous nous réveillons dans un nouveau décor : le désert! Il fait chaud et cela change de Santiago où il faisait un peu frais (10° environ). Le bus progresse sur une route interminablement droite. On comprend que ce n’est pas le bon endroit pour tomber en panne! Le désert d’Atacama est connu pour être le plus aride du monde, c’est d’ailleurs ici que la Nasa teste ses prototypes de robots destinés à l’exploration sur Mars. Non, vraiment faut pas tomber en panne…!

Nous nous arrêtons pour une nuit dans la ville de Calama, très peu touristique et peuplée quasi uniquement de mineurs. En effet, la ville est située à 15km de la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde. Celle-ci contient près de 15% des réserves de cuivre du monde : c’est la mine de Chuquicamata !

Il faut normalement réserver des semaines en avance pour la visiter mais aujourd’hui était notre jour de chance ! Certaines personnes ne sont pas venues et nous avons pu faire partie du voyage 🙂 7km de long, 3km de large et 1km de profondeur, pas évident d’avoir une vision d’ensemble. Ce que l’on voit d’abord est donc un immense trou puis on distingue les terrasses creusées afin de faciliter le passage des camions. Et ces camions, ce sont les plus gros au monde ! 3 mètres de diamètre pour les roues, ils ont besoin d’un sacré marche pied pour monter dans la cabine !Ils mettent une heure pour remonter de la mine. 25,000 personnes travaillent dans cette mine. Auparavant ils étaient logés dans le village adossé à la mine puis ils ont dû déménagé car des taux anormalement haut d’Arsenic ont été relevés. Le village de la mine est donc abandonné, ça fait un drôle d’effet de se promener dans un endroit construit récemment et déjà abandonné !

Nous partons juste après au pas de course pour San Pedro de Atacama, la ville au milieu du désert d’où partent toutes les excursions à la journée.

En pratique :

  • Où dormir : hôtel Pia, confort basique mais ok pour une nuit, face à la prison, on peut admirer la file des femmes venant rendre visite à leur mari/fils. 16,000$ les deux lits en dortoir où nous étions seuls.
  • Visite de la mine de Chuquicamata : envoyer un email à visitas@codelco.cl mentionnant la date de visite souhaitée, le nombre de personnes (et leurs noms) et un numéro de téléphone. La réponse que vous recevrez vaut pour réservation. Si la liste est complète, vous êtes sur la liste d’attente. La gestion de la liste d’attente n’est pas très claire. Il semble que les personne arrivées les premières au lieu de rdv ont la priorité sur la liste d’attente web. Donc autant arriver minimum à 13h (rdv 14h tous les jours du lundi au vendredi) à Avenida Granaderos 4025, esquina  Avenida Central Sur, Villa Ayquina. La visite est gratuite avec une donation à la fin pour les enfants intoxiqués à l’Arsenic.
  • Bus Calama-San Pedro de Atacama : 3,000$

4 – San Pedro et ses excursions magnifiques

San Pedro de Atacama est située au milieu du désert. Lorsqu’on s’éloigne du centre ville, on est vite en face d’une immensité de sable, et on réalise vite que ce n’est pas la bonne direction.. Ce village est très touristique, et donc les prix s’envolent ! Le lit dans un dortoir est entre 10€ et 20€. On a même vu des chambres doubles à 80€ la nuit. Le point fort de la ville n’est pas l’hébergement. Nous avons fait pas moins de 3 hostels en 5 nuits sur place avant de trouver un bon compromis !

Il y a tellement de choses à faire sur place que l’on peut y rester une semaine entière. Nous y sommes restés 6 jours. Voici notre programme :

  • Visite de la vallée de la lune en vélo : très peu de monde la matin car tout le monde vient pour le coucher du soleil. Des paysages lunaires et le faire en vélo est vraiment cool. Par contre, c’est très physique avec les températures élevées du désert !
  • Visite du musée de la météorite : un guide intéressant nous a expliqué que les chercheurs de météorites partent dans le désert d’Atacama équipé d’un aimant afin de reconnaître les météorites des pierres volcaniques. Cette région est décidément pas comme les autres ! 4,000$ l’entrée.
  • Nous avons ensuite choisi une agence pour réaliser des tours à la journée ou demi journée. Nous avons fait la rencontre de notre guide Manolo (Agence Tour connection) et il était passionnant! On a adoré les excursions et le courant est bien passé avec lui. On est reparti avec le plein de conseils pour la suite de notre voyage en Amérique du Sud ! Les détails pratiques plus bas.
    • Excursion Pierres Rouges et Lagunes Altiplaniques : une journée de paysages incroyables, de volcans, de salar (étendue de sel), d’animaux (vigognes, lapins, lamas, flamands roses)
    • Excursion les geysers de Tatio : un champ de 80 geysers : 3ème plus grand au monde! Ce site se visite à l’aube, lorsque la différence de température permet d’admirer la formation des cheminées de vapeur (la nuit, il peut geler jusqu’à −20 degrés)
    • Excursion observation du ciel et verre de vin ! On a commencé par se repérer grâce à une carte du ciel puis nous avons utilisé les télescopes pour observer des étoiles précises. Une fois de plus on a eu de la chance avec l’intervenant qui était super intéressant (an anglais)
    • Excursion coucher de soleil dans la Vallée de la lune. Nous sommes revenus avec un tour organisé pour le coucher de soleil.  Nous avons beaucoup moins apprécié, nous étions des centaines, les uns derrière les autres à visiter les lieux les plus touristiques. Et en plus de cela, ce n’était pas Manolo cette fois-ci, mais une poissonnière qui n’expliquait pas grand chose…Bref c’était fatiguant en vélo mais 100 fois mieux !

    Nous avons beaucoup aimé les excursions de San Pedro de Atacama

    En pratique : 

    • Hébergement :
      • Atacama Roots : 8,000$ pour un lit dans un dortoir de 10, espace à l’extérieur mais lit pas confortable et aucune pression dans la douche,
      • Sol de Atacama : 5,900$ pour un lit dans un dortoir de 6, patio, bonne literie, bon internet, bonne douche mais le manager a ses têtes et on a pas été parmis les chanceux cette fois-ci !
      • Hostal Ckapyn : 6,000$ pour un lit dans un dortoir de 6, bonne ambiance, bonne douche, wifi moyen, bonne cuisine. Un bon compromis !
    • Excursions : Agence Tour connection, ils nous ont proposé 3 excursions pour 48,000$, nettement inférieur aux autres agences. Nous avons vérifié à l’office du tourisme si des plaintes avaient été déposées et RAS. Super guide Manolo. Attention de bien rajouter le prix d’entrée des parcs ! cf ci-dessous
    • Pour manger : traverser le marché artisanal depuis la place principale, une rangée de petits restaurants pas chers vous attendent ! 3,000$/3,500$ le menu.

    Le Top/Flop

    Le top :

    • Les excursions avec le guide Manolo
    • Observer les lions de mer à Valpo et notamment bébé le mal dominant 😀
    • Se prendre pour des mineurs à Calama

    Le flop :

    • San Pedro est un village qui voit passer beaucoup de touristes, les locaux ne sont pas toujours des plus agréables, surement en réaction aux précédents touristes pas très sympas non plus…!
    • Notre hébergement réservé sur Booking à Santiago chez un particulier sans eau chaude, on se souviendra de notre 3 jours dont 12h d’avion sans douche !

    Le Budget

    Au total nous avons dépensé 915€ en 13 jours soit 70€ par jour pour deux. Notre budget était de 74€ par jour pour 13 jours. Nous disposons donc d’une petite avance de 47€. Le Chili est un pays qui coûte cher, les logements n’ont globalement pas un très bon rapport qualité/prix. Las transports sont chers également mais en comparaison un peu moins qu’en Argentine. C’est pour cette raison que nous sommes remontés par le Chili et non l’Argentine.

    Logement : nous avons favorisé les nuits en dortoir à San Pedro de Atacama et on s’est offert 4 nuits de repos à Valparaiso après notre vol depuis Auckland. 18€/nuit en moyenne

    Nourriture : Moitié resto, moitié cuisine. Il est possible de trouver des resto avec des menus pour 3,000$.

    Loisirs : Excursions San Pedro de Atacama : 48,000$ pour 3 excursions avec Tour Connection, 17,000$ pour l’excursion Astronomie, 20,000$ entrées des différents parcs

    Transport : Cher mais très confortable (Turbus).

    Vidéo

    Notre voyage au Chili de Valaparaiso à San Pedro de Atacama
Mot clé :                

4 commentaires sur “Notre voyage au Chili de Valaparaiso à San Pedro de Atacama

  • 22 novembre 2017 à 14:03
    Permalink

    Salut les touristes. Super votre voyage et bravo pour les idées et conseil pour nos futurs voyages. Nous rentrons d’un mois en Colombie. Le pays s’est beaucoup amélioré depuis 2 ans et nous avons bien profité pour découvrir d’autres parties du pays. Bonne continuation.

    Répondre
    • 28 novembre 2017 à 21:20
      Permalink

      Merci Polo, si t’as des bons plans pour la Colombie on est preneur !
      On va y passer quelques semaines bientôt 🙂

      Répondre
  • 26 novembre 2017 à 11:06
    Permalink

    Bonjour les jeunes, j’ai bien vu toutes vos photos, c’est super… merci beaucoup, ici à Nantes tout va bien, bonne continuation, à bientôt bisous Jeannine.

    Répondre
    • 28 novembre 2017 à 20:33
      Permalink

      Merci pour ton gentil message. On se voit dans 2 mois et demi ! Bisous

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *